Après l’administration de fer à l’alimentation des abeilles, la chute des acariens augmente en moins d’un jour. Cet effet se poursuit pendant 1-2 jours.

La chute des acariens est comparable à la chute des tiques. Les tiques et les acariens sont des octopodes. Les recherches sur la tique dans l’hôpital AMC à Amsterdam, décrivent le processus par lequel la tique infecte son hôte en détail. Cela donne une bonne compréhension du processus d’infection de la tique. Et ceci est aussi applicable au processus d’infection des acariens varroa chez les abeilles.

Modèle de la tique

La bactérie borrélie, qui cause la maladie de Lyme chez les humains, joue un rôle très important dans le processus d’infection. La tique porte cette bactérie dans ces intestins. La tique tombe de son hôte quand elle a absorbée suffisamment de sang. L’infection avec la bactérie Borrelia peut déjà avoir lieu à ce moment. Il s’est avéré que l’infection se produit dans la plupart des cas après 24 heures. Autrement dit, il faut un certain temps pour transférer la bactérie de la tique à son hôte avec succès.

Aussitôt que la tique a mordu son hôte, la tique prend un peu de sang. Le sang atteint les intestins de la tique et provoque le détachement de la bactérie de la paroi intestinale. Ensuite la bactérie se déplace à la site d’infection. C’est là qu’elle empêche la coagulation et aussi les diverses réactions de défense (réactions immunitaires)chez l’hôte. La tique peut facilement continuer à prendre du sang. Voir http://www.amc.nl/web/Het-AMC/Nieuws/Nieuwsoverzicht/Nieuws/Schatgraven-in-speeksel.htm(en hollandais) pour une description du processus d’infection. Voir http://dare.uva.nl/document/338192 (en anglais) pour une thèse sur la tique. Le résumé en hollandais se trouve sur http://dare.uva.nl/document/338205.

Rôle du fer

Il est plausible que le fer joue un rôle décisif dans le sang. C’est que le fer abîme les biofilms bactériels. Autrement dit, les bactéries (Borrelia) présentes comme un biofilm sur la paroi intestinale se détachent après l’apport de fer. La bactérie n’est plus cachée dans le biofilm sur la paroi intestinale, où elle est en sécurité et immensurable.

Si ce détachement se produit trop tôt, par exemple après l’administration de fer supplémentaire, alors la bactérie entre en compétition avec d’autres bactéries intestinales. Par conséquent il y a trop peu de bactéries borrélies pour pouvoir infecter l’hôte avec succès.