L’acide formique, l’acide oxalique et le thymol sont souvent utilisés pour combattre l’acarien varroa. Avec pour effet la chute des acariens des abeilles. Après l’administration d’acide formique la chute forte des acariens se produit en moins d’un jour, et s’arrête vite après. Après l’administration de thymol la chute des acariens continue plus longtemps. Cela dépend aussi de la façon dont le thymol est utilisé.

La fonction de l’acide formique, de l’acide oxalique et du thymol est basée sur le changement des systèmes microbiens, que les abeilles et les acariens portent. La manière dont ces substances opèrent est différente. Même si on administre ces substances extérieurement, les abeilles et aussi les acariens en ingèrent quand même et cela se répartit dans les intestins et autres parties du corps. Une fois absorbé par les mites ou les acariens, ces substances provoquent la dissolution de tous les minéraux (aussi le fer). Cela change leurs disponibilités relatives. Le changement du système microbien des abeilles pourrait aussi avoir un effet favorable sur la digestion de la nourriture.

Après l’administration d’acide formique, d’acide oxalique et de thymol les conditions ont changé aussi pour les micro-organismes qui aident les acariens à infecter l’abeille. Ces substances n’ont pas forcément de l’effet sur les acariens mêmes, mais sur le système microbien que les abeilles et les acariens portent.

La fonction de l’acide formique et de l’acide oxalique

L’effet de l’acide formique et de l’acide oxalique sur la chute des acariens est basé sur la réduction de la valeur pH. Le système devient plus acide et alors la disponibilité des minéraux augmente, du fer inclu. La diminution du pH agit sur les micro-organismes des abeilles et des acariens. Le biofilm microbien change sur l’endroit de l’infection.

La publication de l’université de Wageningen (WUR,2010) “Contrôle effectif du varroa” mentionne que l’acide formique tue les acariens par l’attaque du système respiratoire. Peut être selon l’exemple des solvants organiques chloroforme et éther, qui fonctionnent de cette façon. Dans la publication est indiquée que le fonctionnement de l’acide oxalique n’est pas exactement connu. Le haut dégré d’acidité de l’acide oxalique est décrit comme le méchanisme le plus probable.

La fonction du thymol

Le thymol est connu pour son fonctionnement antibactérien. Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Thymol. Ce n’est pas un antibiotique, mais le thymol a une influence sur la composition microbienne. Le fonctionnement du thymol est basé sur l’effet chélate. Les chélateurs peuvent lier les métaux(minéraux), mais aussi extraire les métaux et les dissoudre. Les huiles essentielles fonctionnent de la même façon. Ce type de substance est aussi appelé feeding stimulants (stimulants nourrissants), par exemple comme dans Honey-B-Healthy et d’autres gammes de produits.

Dans la brochure “Contrôle effectif du varroa”(WUR, 2010) d’autres méchanismes de fonctionnement du thymol sont décrits, à savoir l’empoisonnement des acariens et le blocage des neurorécepteurs. Il est très improbable que cette information soit correcte.