Un point de départ important pour la désorientation des abeilles est la désintégration de la magnétite ferreuse (Fe3+2Fe2+O4). La magnétite se voit dans différentes parties du corps des abeilles, entre autre sous forme de tiges dans les trophocytes. La présence de magnétite dans les abeilles est décrite en l’article : http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0000395

L’hypothèse est que les abeilles utilisent ces tiges de magnétite pour s’orienter sur le champ géomagnétique. Il y a eu des tests où l’on a ajouté d’autres métaux; ensuite la fonction magnétique de ces tiges s’est perdue. On n’a pas testé si le sens de l’orientation des abeilles s’était perdu aussi.

Le domaine de l’orientation sur le champ magnétique est l’objet d’une discussion. Notamment il n’est pas clair comment la transmission des changements magnétiques dans le système neurologique fonctionne. La suggestion est faite que les changement du champ magnétique génèrent des signaux électriques, qui sont neurologiquement pertinents.

Dans la publicationhttp://rsif.royalsocietypublishing.org/content/7/Suppl_2/S207.full

est décrit que la réception magnétique est cohérente aux facultés perceptrices visuelles des abeilles. Les recherches sur la perception du champ magnétique montrent que chez les oiseaux cela se passe dans l’oeil. Le programme télévisé néerlandais “Labyrint” discute aussi de ce phénomène:

http://www.wetenschap24.nl/programmas/labyrint/labyrint-tv/2013/maart/Het-zesde-zintuig.html