L’Amitraze est la seule substance chimique par laquelle les apiculteurs réalisent une mortalité des abeilles basse. L’amitraze a été découvert en 1969 et est utilisé depuis 1974 dans le secteur vétérinaire contre les tiques, les acariens et autres parasites, aussi sur les animaux domestiques (chiens, chats). Selon les apiculteurs l’amitraze est assez effectif pour réduire la mortalite hivernale. L’amitraze a été admis contre l’acarien varroa temporairement et en quantité restreinte aux Etats-Unis en mars 2013. Même si l’utilisation sur les abeilles contre l’acarien varroa est interdit aux Pays-Bas et en UE, l’amitraze est utilisé quand même et de plus en plus, par manque d’alternatives. Il y avait des soupçons de carcinogénécité.

A cause de la mutagénécité l’application est sujet à des restrictions et cela explique l’admission conditionnelle aux Etats-Unis.

Méchanismes de fonctionnement

Il n’y a pas 100% de clarté sur les méchanismes de fonctionnement de l’amitraze. Il est bien clair que le fonctionnement est totalement différent de toutes les autres insecticides utilisées comme miticide. Selon certaines sources cela fonctionne comme une neurotoxine, qui s’accroche à certains récepteurs dans le système neurologique. Cela paralyserait surtout les parties de la cavité bucale, et l’acarien ne peut plus transpercer la peau. Ce serait supposé freiner l’octopamine, un médiateur chimique surtout dans les insectes et qui diminue l’agression. Pour un bon fonctionnement comme neurotoxine, la concentration de l’amitraze doit être assez élevée.

Selon d’autres sources l’amitraze influence la reproduction.Dans ce cas l’amitraze travaille déjà en dose assez basse, probablement via le système endocrinien. L’effet de ralentissement sur la reproduction nous semble le plus pertinent à l’application de ce produit contre l’acarien varroa. Sans doute cela influence aussi la reproduction des abeilles. Si le produit est utilisé pendant certaines périodes de l’année, il n’amène pas forcément des problèmes de reproduction chez les abeilles.

L’amitraze se dissoud facilement dans les matières solubles à la graisse et s’accumule ensuite dans la cire. L’amitraze est très instable dans les solutions aqueuses. Dans ce cas le produit désintègre assez bien dans les matières solubles à l’eau, qui se décomposent vite après.Ces substances sont responsables pour les effets neurologiques de l’amitraze.

Voir http://www.cdpr.ca.gov/docs/risk/rcd/amitraz.pdfpour des plus amples informations sur l’amitraze et les inconvénients éventuels de son utilisation contre l’acarien varroa.