Par l’administration de fer supplémentaire, les abeilles disposent d’une source supplémentaire de fer pendant longtemps. Le fer est absorbé dans le corps des abeilles depuis les intestins. Cela renverse la carence de fer qui se présente souvent plus tard dans la saison. Sur la page “l’apparition de la carence de fer chez les colonies d’abeilles” et sur la partie Recherches vous pouvez lire comment cette carence se produit.

Influence sur la chute des acariens

Après l’ajout de fer dans l’alimentation des abeilles, une augmentation de la chute des acariens se produit en moins d’un jour. Cet effet se poursuit pendant 1-2 jours. A cause du supplément de fer, les acariens obtiennent vite leur besoin en fer et n’ont plus besoin des abeilles. Les acariens tombés des abeilles meurent après quelques heures (4 heures au maximum) et ne peuvent plus infecter d’autres abeilles. Le nombre d’abeilles infectées diminue vite, ce qui diminue aussi le risque d’infection de la couvée. Il n’y a presque plus d’acariens qui sautent des nourrices sur la couvée. En administrant du fer supplémentaire l’apiculteur n’a plus besoin de combattre l’acarien varroa autrement.

Influence sur la composition microbiologique

En ajoutant du fer supplémentaire l’apiculteur change aussi la composition microbienne des abeilles. La biodiversité microbiologique, ou la diversité des micro-organismes, augmente. Cela améliore la digestion des composantes nutritionnelles. Le résultat est des abeilles plus saines. Ces effets sont renforcés si on ajoute un chélate ou d’autres substances indigestes.